angelene_kiddo (brigantija) wrote in i_heart_vmars,
angelene_kiddo
brigantija
i_heart_vmars

  • Mood:
  • Music:

3.01 Welcome Wagon

Et oui ! Le season 3 premiere de Veronica Mars étant déjà disponible, je lance un sujet dessus avec ma review de l'épisode. Beaucoup de changements mais dans la douceur, la continuité.

La saison 3 s'annonce excellente ! Go Veronica !

Avant de passer au fond, je fais une petite revue des changements :

_ Le premier qui saute aux yeux, c'est le générique ! Et oui,  Veronica n'est plus au lycée maintenant donc le générique en vertitude, avec les pages de cahiers arrachés et les couloirs du lycée ça ne le fait plus. Nous avons donc un générique branchouille avec de très très jolies photos des différents protagonistes (deux nouvelles têtes, Mac et Lamb ajoutés, Dick toujours là), un petit remix de "We used to be friends" moins survitaminé, plus classe, plus "adulte" et ... De l'orange. Beaucoup de orange. ET NON ! VERONICA N'EST PLUS TOUTE VERTE ! "Orange is the new green".

_ En parlant d'orange ... Ben en plus du générique, le orange s'introduit partout. Nouvelle chaîne, nouveau cadre, donc nouvelle lumière. Plus d'ambiance verte, maintenant que ce soit dans le bureau de Keith, dans les amphis, bref partout, du orange orange orange, du rouge, des couleurs chaudes. Ca renforce le côté "adulte"

_ Autre chose renforçant le côté "adulte", ça paraît con à dire, mais c'est le langage de Veronica, qui jure, qui est plus acerbe, plus "vulgaire" et qui commence enfin à nous épargner les "freaking" en vrac ce qui n'est pas plus mal parce que ça faisait un drôle de décalage avec ses tentatives de faire des shockers ! Enfin bref, un langage encore plus libre, elle se la pète toujours autant voire plus avec une attitude plus blasée et moins ado en décalage dans le cadre terrible du lycée qui te regarde comme une paria. Bref tout ça pour sougliner qu'à défaut d'être encore tout à fait une adulte (elle chemine vers ...), elle est libre des carcans du lycée. Et elle se la pète. Avec génie, comme toujours.

_ J'ai noté aussi une dynamique de groupe qui n'existait pas avant dans la série. Avant, Veronica était un loup solitaire, aux relations sociales très limitées (soit Wallace, soit Mac, soit son petit-ami du moment *insert Troy/Leo/Duncan/Logan/Duncan/Logan*, et jamais tous en même temps) et elle menait toujours ses enquêtes seules, avec parfois l'assistance de Wallace ou de son client. Ici, elle semble chercher de l'aide (et même le dit carrément dans une scène avec Wallace et Piz), on ne la voit jamais seule dans l'épisode (son père, Wallace, Piz, Mac, Parker, Logan) et on la voit même sortir en groupe avec presque tous les personnages secondaires. Mais qu'on se rassure, elle reste toujours aussi cynique, associale et se fait pleins d'ennemis dans la foulée (à commencer par l'assistant de son prof en criminologie dans une scène hilarante. Frak.)

_ J'avais très très peur de l'absence d'un gros mystère sur toute la saison, mais je crois que j'avais tort. D'après ce que Roooob montre dans ce season premiere, le focus sur trois grosses intrigues, permettra au show d'être plus concis et surtout, donnera la place nécessaire au développement des personnages et de leurs interactions. Ainsi, pour la première fois depuis le début de la série, un client et ami en devenir de Veronica s'asseoit avec elle et cherche à la connaître, à savoir pourquoi elle fait des enquêtes ce qui est inhabituel pour une fille de son âge. De la même façon, un personnage de bouffon, pur alibi humoristique, tel que Dick pour la première fois réussit à nous émouvoir, et les interactions entre les personnages s'annoncent déjà nombreuses et riches. On a hâte de voir la suite.

_ En parlant de nouveautés, je dis quelques mots sur les deux nouveaux personnages : Piz et Parker. Piz est tout bonnement adorable. Je voyais très mal l'arrivée d'un nouveau triangle amoureux dans la série, mais à mon avis ça restera très longtemps one-sided. Je vois un peu Piz comme Xander dans Buffy contre les vampires, qui avait un crush sur l'héroïne au début de la série et puis est devenu son ami par la suite. Mais je me plante peut-être. Quant à Parker ... Elle a un côté Gia, en moins stupide bien sûr et sans le père pédophile, mais disons qu'elle pourrait être très agaçante si elle n'avait pas ce côté "gentille" qui veut bien faire. Son obsession sur Colin Farell m'a valu une crise de rire. Par ailleurs ce qui lui arrive à la fin de l'épisode fait l'effet douche froide et on n'aura pas longtemps à attendre pour voir le perso prendre en profondeur.

En fait, après avoir parlé des nouveautés j'ai moins de choses à dire sur l'épisode, alors je vais être brève pour le reste :

_ Logan/Veronica : pas de "Souviens-toi l'été dernier" cette fois. Ils sont ensembles. Ils sont mignons sans être niais ou lovey-doey. Logan est apparemment un Dieu du sexe. Keith ne l'aime toujours pas, mais ça reste bon enfant. Et puis merde ... C'est Logan et Veronica quoi !

_ Mystery of the week : du classique. Efficace, avec un joli petit twist, un final grandiose comme les aime Veronica. On est moins impressionnés par son esprit brillant que d'habitude mais c'est à cause de l'effet groupe et parce que l'affaire n'était pas non plus des plus compliquées.

_ Veronica à la fac : cf le pré-générique. Elle est brillante et se fait des ennemis. Comme d'hab. Elle reste elle-même dans l'ensemble, et c'est tant mieux.

_ Des répliques cultes en veux-tu en voilà ! Les "Women. Bitch bitch bitch bitch." "Move Uranus." "Backup's in charge ? With that bitch he's been seeing ?" "What ? You want a hug ?" "Now I wonder ... What have you done the last ten minutes ?" Et d'autres que je n'ai pas retenues mais il y en a une belle pelletée !"

_ Rob a beau donner un coup de neuf à sa série pour un éventuel nouveau pubilc, il n'en oublie pas les fans de la première heure avec notamment ce coup d'oeil splendide : Veronica refile à Piz des fringues qui appartenaient à un ami n'en ayant plus usage *wink wink nudge nudge* et le lendemain on le voit porter un magnifique pull A LOSANGES OUI CE PULL QUI EST PASSE ENTRE LES MAINS EXPERTES DE LOGAN ET CELLES UN PEU MOINS EXPERTES DE DUNCAN, et Logan, de voir ledit pull et de sortir avec classe "Nice shirt."

_ Le cliff de la saison dernière était quelconque et sa résolution est à son image, mais on s'en fiche parce que la fin de l'épisode nous offre un twist intéressant à ce sujet. Keith is in big trouble !

_ Le meilleur de l'épisode, enfin, c'était Dick : tout à tour drôle, puis pathétique, puis ignoble, puis cruel, puis pathétique encore, émouvant. On nous dit qu'il est revenu de façon assez vague mais m'est avis que son père ne voulait pas de lui. Il a beau faire semblant de violenter un mannequin en slip et en cagoule, la façade de bouffon s'efface au fil de l'épisode jusqu'au final où n'ayant plus nulle part où aller, il vient pleurer chez Logan. Et là, pour la première fois, les deux garçons se comportent comme des amis. Immense scène. Bien que la meilleure scène de Dick soit celle où il tombe nez à nez avec Mac. Pris au dépourvu par ce face à face avec la seule personne qui tenait avec lui à Cassidy et qui doit savoir exactement ce qu'il ressent, il a cette réaction assez logique en lui assénant cruellement qu'elle n'était rien pour son frère sinon une couverture. Je veux plus d'interactions entre eux dans la saison.

_ La scène finale, enfin, nous annonce le retour du serial rapist (sans que ça vienne de nulle part d'ailleurs, on en parle à plusieurs reprises dans l'épisode), et là encore, ça calme.

_ Bref de l'excellent épisode, drôle, rythmé, des nouveautés parfaitement intégérées, des personnages géniaux et trois scènes finales dramatiques qui font mouche et nous font mourir d'envie d'avoir la suite là maintenant. Sauf qu'il faudra attendre.
Tags: review, saison 3, welcome wagon
  • Post a new comment

    Error

    default userpic
  • 6 comments